Logo asia connection Agc moveoffice 4
Economie 1TechnologieScience 1SocietePays

Choix géopolitique : rapprochement avec la Chine

Assemblee nationale cambodge

12/04/2017

Le BREXIT et l’arrivée de M. Trump comme président des Etats-Unis sont entre autres deux révélateurs du grand boulversement mondial qui est en train de s’opérer sur le plan économique et géopolitique. Le contexte actuel de plus en plus difficile semble pousser certains pays à cristalliser leur position. Si durant des années, le Cambodge a profité de l’aide des plus grandes puissances économiques sans distinction, il semble que le pays ai choisi son camp : la République populaire de Chine.

Les actes politiques

Deux dossiers sont sous les feux de la rampe depuis plusieurs années : la politique d’une seule Chine et le conflit de la mer de Chine. Le premier dossier porte sur une position politique de la République populaire de Chine remontant aux année 40, selon laquelle Hong Kong, Macao Taiwan, le Tibet et Xinjiang feraient partie de la Chine. Depuis des décennies, cette dernière refuse les échanges diplomatiques et commerciaux avec les pays y étant opposés. Le 6 février dernier le Premier Ministre du Cambodge, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a réaffirmé son soutien à ce principe.

Bien avant le verdict du 12 juillet dernier de la Cour Permanente d’Arbitrage (CPA) de La Haye concernant le conflit en mer de Chine et donnant raison aux Philippines sur la nullité des « droits historiques » sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale, le Cambodge avait réitéré sa position le 20 juin 2016 en expliquant que le conflit entre les Philippines et la Chine devaient être résolu uniquement entre les deux pays.

Les faits économiques

De janvier 2016 à février 2017, le Cambodge a obtenu 4,2 milliards de dollars (prêt et aide non remboursable) d’aide de la Chine pour le développement des infrastructures, de l’agriculture, de la santé, de l’éducation et de la sécurité sociale. En plus de cette aide, le secteur privé chinois a investi près de 5,1 milliards de dollars en 2016 principalement dans les secteurs de la fabrication, de la construction, du textile et de l’électricité. Ce qui positionne actuellement la Chine comme le premier investisseur au Cambodge. Afin de facilité ce mouvement, le Premier Ministre cambodgien a annoncé le 1er décembre 2016 un traitement préférentiel concernant les investisseurs chinois pendant une période de 3 ans.

En 2016, les exportations vers la Chine ont représenté 830 millions de dollars alors que les importations ont représenté 3,9 milliards de dollars. Les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays ont donc augmenté de 26% en moyenne au cours des dix dernières années.

Jean-Marc ALLIER

Source : AKP par C. Nika

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire