Logo asia connection Nira international school
Economie 1TechnologieScience 1SocietePays

Florian Bohême : Un candidat PS au Cambodge

Florian boheme

16/04/2017

Les 4 et 18 juin prochain, les citoyens français vont élire leur député à l’assemblée parlementaire. Les français de l’étrangers seront représentés comme la fois dernière par 11 députés. Le Cambodge fait partie de la 11ème et dernière circonscription, la plus grande avec 49 pays situés en Asie. Cette année, le candidat du Parti Socialiste est Florian Bohême.

Ce dernier habite le Cambodge depuis maintenant 3 ans. Agé de 32 ans, Florian a très tôt eu le sens du bien commun. Ses convictions politiques l’ont amené rapidement à intégrer le conseil municipal des Yvelines, période durant laquelle il a côtoyé Benoit Hamon. Il a été par la suite chef de cabinet à la Francophonie avant de s’installer au Cambodge.

Florian fait partie de cette nouvelle génération qui veut renouveler la vie politique. Il est convaincu qu’une personne politique peut bâtir sa carrière sur l’exemplarité. Pour lui, un député ne doit pas briguer plus de deux mandats et il doit être entre autres, transparent vis-à-vis de ses électeurs par rapport à ses frais de représentation. C’est d’ailleurs ce qu’il a l’intention de faire durant sa campagne législative.

Etant également, le représentant officiel du PS pour cette campagne présidentielle, nous lui avons demandé qu’elles étaient les engagements de Benoit Hamon auprès des français de l’étrangers (ces derniers ont été estimés en janvier 2017 à 1.782.188, soit 2.7% de la population) :

  • Une éducation en langue française accessible à l’étranger et une francophonie valorisée :
    • Contrôler l’évolution des frais de scolarité dans les établissements gérés par l’État français. Je propose de plafonner les frais de scolarité dans ces établissements.
    • Garantir aux familles les plus modestes un accès aux établissements partenaires lors de la mise en place du conventionnement de ces établissements.
    • Donner la priorité d’accès dans les établissements gérés directement par l’État français aux élèves boursiers sur critères. Aucune famille ne devrait être exclue du système d’enseignement français pour des raisons financières.
    • Promouvoir les offres éducatives complémentaires.
    • Soutenir financièrement l’enseignement français et la qualité de cet enseignement à l’étranger.
    • Développer les ressources et les supports pédagogiques numériques.
    • Améliorer l’accès des lycéens et étudiants français à l’étranger aux établissements supérieurs sur le territoire français.
    • Créer un Erasmus francophone.
    • Défendre la francophonie.
  • Une République bienveillante qui vous accompagne au quotidien :
    • Garantir la dimension universelle de notre réseau consulaire.
    • Une administration consulaire modernisée. AFE plus autonome et budget propre décentralisé.
    • Une amélioration du service de l’impôt pour les françaises résidant à l’étranger.
    • Accompagner le développement de PME-PMI-TPE exportatrices.
    • Soutenir le financement de notre tissu de PME-PMI-TPE exportatrices.
  • Une République qui vous protège dans vos mobilités :
    • Un accès amélioré à la protection sociale. Exemple de la CFE, les tarifs concernant la 3eme catégorie « dite faible » doivent être personnalisés et réaménagés.
    • Pour une convergence sociale et la fin de la concurrence entre les peuples en Europe.
    • Lutter contre les discriminations. Changement de regard envers le conjoint étranger. Dispositif PUMA : couverture santé pour le retour en France des expatriés à faible ressource.
    • Protéger les français à l’étranger des menaces du terrorisme.

Au-del̥à de ce programme factuel, Benoit Hamon pense que les français doivent changer de regard sur les français de l’étrangers. Tous les expatriés ne sont pas tous des exilés fiscaux ! Les couples bi nationaux ont également des droits et doivent pouvoir également les exercer. Pour Florian, l’idée du revenu universel doit concerner également les créateurs d’entreprise à l’étrangers, comme il dit : « Nous devons accompagner les expatriés dans leur parcours professionnel en affinant les critères sur la valeur « Travail » comme sur la valeur « Créativité ». »

L’élection présidentielle se déroulera, le dimanche 23 avril (1er tour) et le 7 mai (2ème tour).

Jean-Marc ALLIER

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire