Logo asia connection Nira international school
Economie 1TechnologieScience 1SocietePays

Qualité et coût des soins médicaux pour les expatriés

Qualite et cout des soins medicaux pour les expatries photo 2DR

09/10/2016

La qualité et le coût des soins médicaux est un sujet majeur de préoccupation des Français établis hors de France. Dans une enquête récente, 81 % des Français de l'étranger se déclaraient couverts par une assurance maladie soit individuellement soit par le biais de leur employeur. Ce qui veut dire qu'un bon cinquième ne l'est pas du tout, essentiellement pour des raisons financières.

Parmi les solutions de couverture, la Caisse des Français de l'Etranger créée en 1978 a l'avantage d'être ouverte à tous les Français de l'étranger, de proposer des tarifs indépendants de la composition de la famille et de garantir pleinement, en tant que Caisse privée assurant une mission de service public, une continuité avec le régime de sécurité sociale français en cas de retour définitif en France ou pendant les périodes de vacances, et ce, sans perte de droits ou délais de carence. Deux cent mille compatriotes de part le monde sont ainsi couverts par la CFE, seule caisse française, c'est à noter, qui ne soit déficitaire. 

Je voulais porter à votre connaissance à ce sujet deux informations d'actualité qui me semblent importantes :

1 - Suppression temporaire des droits de rétroactivité en cas d'adhésion tardive:

Le Conseil d'Administration de la CFE vient d'annoncer lors de la session de l'Assemblée des Français de l'Etranger qui se tenait cette semaine à Paris la suppression exceptionnelle pendant 3 mois, du 1er décembre 2016 au 28 février 2017, des frais de rétroactivité appliqués habituellement aux nouveaux adhérents âgés de plus de 35 ans et résidant depuis plus de 2 ans dans leur pays de résidence. Ces droits forfaitaires appliqués par la CFE conformément à l’article L.766-1 du Code de la Sécurité Sociale pouvaient s'élever à deux années de cotisation soit à des montants rédhibitoires pour beaucoup. Il me semble qu'il ne faut pas manquer cette opportunité.

2 - Mise en place d'une expérimentation en vue d'accroître considérablement le nombre d'établissements hospitaliers conventionnés dits "en tiers payant":

La Caisse des Français de l'Etranger a signé une quarantaine de conventions de tiers payant avec des établissements hospitaliers de part le monde avec l'objectif de dispenser les assurés d'avoir à faire l'avance des frais en cas d'hospitalisation. 7 établissements de ce type existent en Asie-Océanie (3 en Thaïlande, 2 au Vietnam, 1 en Indonésie et 1 en Chine). J'ai eu à suivre le processus de conventionnement désormais abouti de l'hôpital de Shanghai et suis très attentif à celui en cours à Pékin.

C'est à l'occasion du forum mondial des Conseillers au Commerce Extérieur de la France qui se tenait à Deauville la semaine passée que j'ai pu m'entretenir avec le Directeur de la Caisse des Français de l'Etranger nouvellement nommé ainsi qu'avec le Sous Directeur chargé des affaires internationales et revenir sur ce sujet. Les responsables de la Caisse ont bien voulu me confirmer les réflexions actuellement en cours en interne et validées au dernier conseil d'administration sur une évolution significative du nombre d'établissements conventionnés par le biais d'une contractualisation avec des partenaires privés possédant un réseau très important et déjà bien établi d'hôpitaux fonctionnant en tiers payant. Une expérimentation sera lancée en Thaïlande au premier janvier 2017 et devrait mener, si elle est concluante, à la mise en place dans de nombreux pays d'un réseau d'établissements conventionnés bien plus dense qu'actuellement. 

Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l'évolution de cette expérimentation et de ses conséquences pour une meilleure couverture médicale de nos compatriotes.

Francis NIZET, Conseiller Consulaire.

Blog : http://nizet-afe.typepad.fr/

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire