Logo asia connection Agc asc topbanner mai18
Economie 1TechnologieScience 1SocietePays

Vers une plus grande autonomie électrique au Cambodge

barrage cambodge

25/09/2107

Lors de la cérémonie d’ouverture du barrage hydroélectrique de sous-Sésan II dans la province de Stung Treng, ce jour, le premier ministre a souligné l’importance de l’électricité dans la croissance économique et le développement durable du pays.

Ces dernières années la demande en électricité n’a pas cessé d’augmenter. Pour la seule capitale de Phnom Penh, la demande est passée en moins de 20 ans de 30 mégawatts à plus de 2.000 mégawatts. Le Cambodge est tributaire depuis des années de ses voisins principalement vietnamiens et thaïlandais en termes d’importation d’électricité.

Le ministère des Mines et de l’Energie a estimé que le Cambodge devrait générer jusqu’à 2.123 mégawatts d’électricité pour les années à venir. Ce dernier barrage dont le coût a été estimé à 800 millions de dollars va fournir à lui seul quelques 400 mégawatts avec ces 8 turbines. Ce barrage dont la construction a commencé en 2014 est le fruit d’une joint-venture cambodgienne, vietnamienne et chinoise. Il a pour second objectif d’alimenter la province de Stung Treng et les provinces avoisinantes mais aussi de baisser le prix du kilowattheure auprès de la population. Les autres barrages hydroélectriques sont dans l’ordre, les suivants :

  • Russey Chrum Krom avec 338 mégawatts,
  • Stung Tatai, 246 mégawatts,
  • Kamchay, 194 mégawatts,
  • Stung Atai, 120 mégawatts,
  • Kirirom III, 18 mégawatts.

Jean-Marc ALLIER

Source : AKP par C. Nika

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire