Logo asia connection Agc moveoffice 4
Economie 1TechnologieScience 1SocietePays

Emballement autour des propos d’Eric Woerth

Eric woerth

13/05/2017

Lors d’une interview politique sur Europe 1 le 10 mai dernier, Eric Woerth a utilisé le qualificatif de « Khmer » pour décrire le comportement d’Emmanuel Macron envers Emmanuel Valls. Du coup, une partie de la communauté franco-khmer a été surprise et choqué de cette utilisation du mot Khmer.

Pour ceux qui n’aurait pas compris, Eric Woerth voulait tout simplement dire « Khmers Rouges » pour décrire la violence de ce qu’avait subi Emmanuel Valls au lieu du mot « Khmer » faisant plutôt appel au peuple. Depuis quelques jours cette petite erreur de langage a suscité beaucoup de commentaires sur les réseaux sociaux. Si Eric Woerth a effectivement fait une bourde, certaines réflexions des internautes ont été un peu exagérés.

L’ambassadeur cambodgien en France, M. Chem Widhya, s’est fendu d’un courrier aupres d’Eric Woerth le 11 mai : “Je voudrais vous faire part de ma profonde consternation devant une telle analogie imputant ce que vous voyez comme des vicissitudes de la politique dans votre pays à un autre peuple qui n’a rien à voir avec les problèmes que vous aviez évoqués. Je trouve votre remarque non seulement hors du contexte et manquant de bons sens, elle est incompréhensible pour un homme de votre éducation qui serait sensé savoir que les malheurs en politique et autres outrances amenées par des grands événements de l’histoire ne sont pas propres à un peuple et encore moins à des pays que vous voyez comme du tiers-monde,”. Les propos de ce dernier sont assez surprenant pour une simple erreur de langage notamment quant au fait que M. Eric Woerth verrait le Cambodge comme un pays du tiers monde. A aucun moment de l’interview ce type de propos ont été dit !

Eric Woerth a exprimé ses regrets : “Je lis de nombreux messages et je comprends que mes propos, non préparés, tenus sur Europe 1 hier ont pu blesser. Je regrette infiniment d’avoir pu heurter. Ces propos étaient maladroits mais ils se référaient à une période de l’histoire et évidemment pas à un peuple dans son ensemble”. Il a ajouté : “Ce terme a d’ailleurs été souvent banalisé, sans doute à tort et c’est dans ce sens que je l’ai employé (pendant longtemps les écologistes ont été taxés de “Khmers verts” …). Si j’ai pu blesser qui que ce soit, je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses.”

Jean-Marc ALLIER

Source : AKP par C. Nika

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Vous devez être connecté pour poster un commentaire